Index du forum

 Album PhotosAlbum Photos PortailPortail  CalendrierCalendrier   PréférencesPréférences   FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   RèglementRèglement   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs
 Localisation des membresLocalisation des membres   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
 S'enregistrerS'enregistrer 
Calendrier 
Evénement du calendrierCalendrier
Sam 20 Juil 2019
boumboum42
Duc.Alphacabas
fred34
Gege
Marc883 ...
Dim 21 Juil 2019
barbados33
BOB
djalamichto06
Endromod
JB ...
Lun 22 Juil 2019
akra
asatte
berguyot
dijijazz
Heineken ...
Mar 23 Juil 2019
bromatofiel
gil_50
Jufan
juju.sax
melvar ...
Mer 24 Juil 2019
amandine417
atelierw
chic_chico
gabysax
JANO51 ...
Jeu 25 Juil 2019
cat121
Enigmatik
Guillaume_23
Jnaime
Pl0um ...
Ven 26 Juil 2019
camcam
mikosax
Nodeurs
sax51
Saxlto13 ...
Volume sonore

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Index du forum -> Les forums généraux -> Discussions saxophonistiques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
david marcos
Ténor Bb
 <font color=blue>Ténor Bb</font>



Age: 54
Zodiaque: Verseau
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 1818
Localisation: paris


MessagePosté le: 21 Juin 2019 18:55    Sujet du message: Volume sonore Répondre en citant

Pour rebondir sur le post au sujet du Deflector qui permet de mieux s'entendre, je vous partage ma réflexion du moment.
Jusqu'aux années 60, les contrebasses n'étaient pas amplifiées. Ni sur scène, ni sur les enregistrements.
Ce qui veut dire que nos maîtres jouaient, quelque soit la densité de leur son, à un volume qui ne couvre jamais celui d'une contrebasse non amplifiée.
A méditer...
Pour illustrer ma réflexion, une captation du big band de Duke Ellington.
Personne n'a de micro et écoutez le dialogue avec la basse!

https://youtu.be/TrytKuC3Z_o
_________________
http://www.david-marcos.com

Tenor SML Coleman Hawkins Special, bec H.Couf, Gonzalez 2 1/2.
Clarinette basse Buffet 1948, Vandoren B40, Vandoren 2 1/2.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
manu113
Alto Eb
 <font color=blue>Alto Eb</font>



Age: 66
Zodiaque: Vierge
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 15 Nov 2008
Messages: 1185
Localisation: Bouc-Bel-Air


MessagePosté le: 22 Juin 2019 14:50    Sujet du message: Re: Volume sonore Répondre en citant

« david marcos » a écrit:
nos maîtres jouaient, quelque soit la densité de leur son, à un volume qui ne couvre jamais celui d'une contrebasse non amplifiée.

J'avoue que pour moi c'est un peu un mystère.
Par exemple, Coltrane voulait un batteur qui joue fort.
Elvin Jones a été qualifié par Steve Davis comme un des batteurs les plus puissants du monde, des plus violents.
Donc Coltrane devait jouer fort ; par quel miracle on entend encore la contrebasse ?
_________________
du Couesnon (mais pas que)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
david marcos
Ténor Bb
 <font color=blue>Ténor Bb</font>



Age: 54
Zodiaque: Verseau
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Fév 2007
Messages: 1818
Localisation: paris


MessagePosté le: 22 Juin 2019 14:58    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis convaincu que c'est relatif au volume moyen auquel on jouait à l'époque.
_________________
http://www.david-marcos.com

Tenor SML Coleman Hawkins Special, bec H.Couf, Gonzalez 2 1/2.
Clarinette basse Buffet 1948, Vandoren B40, Vandoren 2 1/2.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
insomniax
Ténor Bb
 <font color=blue>Ténor Bb</font>



Age: 55
Zodiaque: Sagittaire
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 06 Déc 2010
Messages: 1700
Localisation: 'round toulouse

Loisirs: Ramponer

MessagePosté le: 23 Juin 2019 21:34    Sujet du message: Re: Volume sonore Répondre en citant

« david marcos » a écrit:
.. que nos maîtres jouaient, quelque soit la densité de leur son, à un volume qui ne couvre jamais celui d'une contrebasse..


Comme tu dis, "nos maîtres", des maîtres musiciens qui, peut-être, tout en jouant, restaient en "interaction permanente" avec leur environnement sonore et musical ?
:chope:
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Organophil
Sopranino Eb
 <font color=blue>Sopranino Eb</font>



Age: 54
Zodiaque: Cancer
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 08 Déc 2015
Messages: 92


Loisirs: Musique

MessagePosté le: 24 Juin 2019 13:37    Sujet du message: Répondre en citant

L'amplification de la contrebasse est plus ancienne que ça. Le plus ancien enregistrement d'une basse amplifiée connu est de Wellman Braud (1928):

https://www.youtube.com/watch?v=7-rDRp5-KUg

Durant les années 30 avec les sales de spectacle de plus en plus souvent équipées de PA (public address system) les contrebassistes jouaient face à un micro. Sinon ils étaient tout simplement inaudibles.

Notez qu'avant cela le jeux de la contrebasse se mélangeait à d'autres instruments (banjo, guitare, piano), cela faisait un tout.

Cela dit il est vrai que les micros spécifiques dédiés à la contrebasse et ensuite à la guitare basse vont entrainer une augmentation du volume global et que les saxophonistes joueront de plus en plus fort avec des becs de plus en plus ouverts. Et le duo basse batterie révolutionnera l'histoire de la musique...

Je reste moi aussi béa d'admiration face à ces musiciens qui jouaient tous les jours et qui s'adaptaient facilement à l’acoustique d'un lieu. Ils avaient aussi, ensemble, une incroyable maitrise de la dynamique. De nos jours se sont souvent deux éléments qui foirent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pasci
Ténor Bb
 <font color=blue>Ténor Bb</font>



Age: 45
Zodiaque: Verseau
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Déc 2015
Messages: 2110



MessagePosté le: 25 Juin 2019 09:15    Sujet du message: Répondre en citant

Coltrane live 1965
Je ne sais pas si c'était réciproque, en tout cas, il semblerait que Coltrane se plaçait là où il pouvait entendre les autres (en acoustique ?)... dans le flux d'Elvin Jones :shocked: traversé par la musique ?
Est-ce qu'Elvin Jones pouvait entendre la contrebasse ???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean-Yves A
Baryton Eb
 <font color=blue>Baryton Eb</font>



Age: 52
Zodiaque: Gémeaux
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 28 Jan 2010
Messages: 3174



MessagePosté le: 25 Juin 2019 14:48    Sujet du message: Répondre en citant

Repiquer une contrebasse à l'époque (et encore aujourd'hui) avec un micro, ça marche bien dans un environnement peu bruyant, sinon la "repisse" est souvent problématique, malgré les micros de proximité très performants qu'on aujourd'hui. Et y'avait pas encore de cellules piezo, si je ne m'abuse.

Je suis d'accord avec David, et en même temps il faut reconnaitre que les anciens bassistes envoyaient du pâté niveau volume sonore, avec notamment des cordes en boyaux (qui si elles ont peu de sustain, en revanche projettent beaucoup) montées hyper haut, et en y allant avec toute la paluche, à l'image de Mingus, dont pourtant le big band envoyait un peu de son.
Mais c'est vrai qu'aujourd'hui la qualité de sonorisation fait que le niveau sonore monte beaucoup, surement trop dans pas mal de cas...
_________________
Equipé Saxophone Boutique. Et d'une contrebasse.
Je ne regrette rien... à part de ne plus pouvoir jouer (comme avant) du tout.
https://www.facebook.com/pg/Joaninha.musique/posts/?ref=page_internal
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pat Morisson
Baryton Eb
 <font color=blue>Baryton Eb</font>


Humeur: :Heureux
Age: 54
Zodiaque: Sagittaire
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 16 Déc 2009
Messages: 2461
Localisation: Dordogne à coté de Redneck country (Corrèze) et souvent en vadrouille
Emploi: Becs et ligatures de sax
Loisirs: sax + boulot !!! (ok je triche un peu)

MessagePosté le: 27 Juin 2019 09:10    Sujet du message: Répondre en citant

Le pb du niveau sonore sur scène est d'autant plus flagrant quand on mixe des intrus acoustiques et des instruments amplifiés (et je ne parle pas de la batterie... :revoir: )

Le coup classique :

Pendant la balance le gratteux a le volume à 4...
Quand ça commence à jouer il est déjà à 7...
Après le 3ème morceau il est à 10...
Hors-sujet:
des fois on croirait qu'il arrive à mettre le volume à 12 :demon:
Du coup le batteur troque ses baguettes contre des manches de pioche :whe:

_________________
Sax player theory of relativity: E=mc² (+or- .010" at the tip)

Ténors Selmer toutes époques du SIII bocal argent au New Large Bore 1929, becs et ligs SB, Hemke 2.5 Vando V16 2.5
Soprano Yam 82ZR, Yana SC900, becs et ligs SB, Hemke 2.5
EWI 1000 et 4000, WX7 et 11 + un flight 16u plein d'expandeurs


Ma page FB >>perso<<
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benjamin Dubray
Sopranino Eb
 <font color=blue>Sopranino Eb</font>



Age: 34
Zodiaque: Lion
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 27 Juil 2018
Messages: 125

Emploi: Saxophoniste

MessagePosté le: 27 Juin 2019 11:50    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai également l’impression que les contrebassistes tiraient nettement plus que maintenant aussi. J’ai fait des sessions de big band avec Pat Cleaver notamment qui n’a jamais sorti d’ampli (avec un setup à l’ancienne, des doigts aussi gros qu’une saucisse et des avant-bras de bodybuilder : D) et pourtant il était toujours parfaitement audible.

Dans le quartet de Coltrane j’ai la même sensation pour Garrison, il tire comme une mule ! Idem pour Ray Brown, ou plus proche de nous le merveilleux François Gallix. Certaines natures de son apportent l’impact nécessaire à rendre le contrebassiste audible. (CF Christian McBride : https://www.youtube.com/watch?v=nGyb2VG0JIg)

En ce qui concerne le volume général d’un groupe, je pense qu’il y a trop souvent confusion entre le volume et l’amplitude du son. Elvin Jones joue hyper ample pour moi et finalement pas si « fort ». À mon sens la décontraction amène l’amplitude et à l’inverse, la crispation amène le volume.

Vaste débat. Merci, David de l’avoir mis sur la table. Cela pousse à la réflexion  :classe: :classe:
_________________
https://www.saxophonistepro.com/

King Super20 Série 1a 1949, Bec Syos , Vandoren Java Rouge 3
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Pasci
Ténor Bb
 <font color=blue>Ténor Bb</font>



Age: 45
Zodiaque: Verseau
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 22 Déc 2015
Messages: 2110



MessagePosté le: 27 Juin 2019 18:39    Sujet du message: Répondre en citant

« Benjamin Dubray » a écrit:

En ce qui concerne le volume général d’un groupe, je pense qu’il y a trop souvent confusion entre le volume et l’amplitude du son. Elvin Jones joue hyper ample pour moi et finalement pas si « fort ». À mon sens la décontraction amène l’amplitude et à l’inverse, la crispation amène le volume.

C'est vrai qu'il y a sûrement les deux : d'un côté le volume et la manière dont la sonorité de chacun trouve sa place dans le mélange et d'un autre côté la qualité du son ( :albino: moins c'est bon, plus ça doit être joué fort ?).
En tout cas, en rue, j'ai toujours l'impression qu'il faut jouer très fort... pas forcément l'idéal pour bien jouer...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
SaxTof
Contrebasse Eb
 <font color=blue>Contrebasse Eb</font>


Humeur: :Déchainé
Age: 48
Zodiaque: Scorpion
Sexe: Sexe:Masculin
Inscrit le: 14 Juil 2008
Messages: 9870
Localisation: Dijon
Emploi: Oui

MessagePosté le: 01 Juil 2019 16:27    Sujet du message: Répondre en citant

Et encore, en jazz on est restés très raisonnables! On peut se permettre sur scène des micros statiques (donc sensibles et donc qui partent vite en larsen) pour la contre ou le sax, on a un son de batterie très aéré avec peu de micros.
En fait il y a beaucoup de choses qui entrent en jeu, au delà de la mode du son fort. Déjà la taille du plateau et la taille de la salle, si le batteur joue fort, la disposition des retours, etc. Un son fort sur le plateau engendre forcément un son plus fort en salle.
Après, en jazz c'est surtout de la dynamique dont on a besoin. Les forts niveaux peuvent être engendrés par des niveaux faibles qui ont besoin d'être entendus aussi. Et comme on ne compresse pas, ou très peu (par respect de la dynamique), si on veut bien entendre les faibles niveaux, forcément on est fort quand ça joue plus.

Je trouve quand-même que d'une façon globale les concerts ont tendance à être trop forts, et en règle général il est difficile de rendre un son clair et propre à de forts niveaux, à moins d'avoir un système de diffusion de malade.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Index du forum -> Les forums généraux -> Discussions saxophonistiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous pouvez poster des événements du calendrier dans ce forum



Panneau de Sécurité

37528 Attaques bloquées

Développé par SaxoFan.fr © 2006, 2010
Logo de bannière propriété de Artismod, avec leur aimable autorisation
Powered by phpBB © 2001, 2010 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Rewriting : phpBB SEO